Loi Alur, plafonnement des honoraires immobiliers

Par RechercheImmo  22/08/2014 | 9:43 Publié dans Appartement, Financement 

Une bonne nouvelle pour les locataires, un plafond sera mis en place courant septembre sur le coût des honoraires facturés par les agents immobiliers aux locataires. Le décret est tombé ce mercredi 6 aout 2014.

Désormais les honoraires ne pourront être facturés plus 11 à 15€ le m², selon les zones. Ce décret d’application de la loi Alur (Accès au logement et un urbanisme rénové) a pour objectif d’encadrer les pratiques des professionnels de l’immobilier.

Jusqu’à aujourd’hui le montant de ces honoraires payés par le locataire était la valeur d’un ou deux mois de loyer.

Honoraires, qui est vraiment gagnant ?

Le professionnel le sera dans tous les cas car le décret ne modère pas le montant que le propriétaire lui doit. Ainsi, étant libre, il pourra rééquilibrer sa rémunération en augmentant les frais du propriétaire. De plus, le locataire lui, ne pourra payer une part plus élevée que celle du propriétaire, ce dernier devenant le perdant dans l’histoire.

Le montant des honoraires est défini en 3 zones : très tendue, tendue et le reste du territoire. Dans la première, Paris et sa couronne, la seconde comprend les grosses agglomérations comme Lyon, Montpellier ou Bordeaux et là dernière comme son nom l’indique, correspond au reste du territoire français.

On peut constater que seuls les parisiens seront réellement gagnants avec ce décret, les grosses agglomérations seront également gagnantes, mais à moins forte valeur. Néanmoins, pour le reste du territoire, avec le nouveau décret cette zone passe à 11€ maximum le m², ce qui est supérieur à certains honoraires demandés aujourd’hui. On peut donc se demander si les agences immobilières gonfleront leurs prix ou s’ils resteront à leur demande actuelle.

Article similaire