Vous souhaitez investir ? Et pourquoi pas dans une place de parking

A l’heure où le gouvernement entend encadrer les loyers, ces locations profitent d’une réglementation très souple.

Beaucoup d’avantages s’offrent à vous… Contrairement à un appartement ou à une maison, vous avez la possibilité de réévaluer votre loyer comme bon vous semble dès que vous remettez votre bien sur le marché.

Concernant l’achat, il reste à la portée du plus grand nombre. Les prix varies en fonction des régions ou de l’emplacement, mais à titre d’éxemple, compter entre 15 000 et 40 000 euros pour l’achat d’une place à Paris ou entre 9000 et 16 000 euros pour devenir propriétaire au centre de la ville de Lyon.

Vous pensez que les avantages s’arrêtent là ? Et bien non ! La rentabilité est bien supérieur à n’importe quel placement immobilier.

A ce jour le rendement varie entre 4% et 7% net, toujours en fonction des régions et des quartiers, contre 4% maximum pour un logement ancien.

Mais attention, comme pour tout placement immobilier, le choix stratégique de l’emplacement reste fondamentale.  Évitez les secteurs à proximité des gares : très recherchées, elles ont vu leurs prix flamber ces dernières années, et bien évidemment sans que les loyers ne suivent en proportion. En revanche, les centre-villes et les quartiers anciens où il est difficile de se garer offrent les meilleurs rendements.

Gare enfin aux coûts annexes susceptibles de plomber la rentabilité de votre investissement. Si vous achetez un parking situé dans un immeuble, les charges de copropriété ne doivent pas excéder 10 à 20 euros par mois. A noter les parkings sont soumis, comme n’importe quel bien immobilier, aux taxes d’habitation et foncière… dont les montants varient fortement d’une commune à l’autre.

Article similaire