2018 est une année fructueuse pour l'immobilier ancien

Alors que la tendance se penchait vers les nouvelles constructions  et les nouvelles inventions, 2018 est une nouvelle année record pour l’immobilier ancien. Une année immobilière bien fructueuse marquée par une bonne voie de stabilisation.

L’immobilier acier : un marché très actif en 2018

Rappelons qu’en 2016, l’immobilier ancien a affiché près de 850 000 transactions. L’an dernier, malgré un marché en phase d’atterrissage et loin d’un grand retournement, 960 000 ventes ont été tout de même enregistrées. Pour 2018, les choses semblent se stabiliser et les indicateurs sur le cumul des 9 premiers mois en témoignent. Le marché semble être bien très actif et cela s’explique sans doute par la chute libre des taux d’intérêts depuis plusieurs années. Les clients sont d’ailleurs de plus en plus nombreux à vouloir investir dans la pierre et dans les nouveaux projets de vie. Un encouragement qui a permis à l’immobilier ancien de profiter d’une hausse profitable.

L’immobilier acier : des primo-accédant en recul, mais l’année reste fructueuse

Face à des prix en progression constante, le marché de l’immobilier ancien affiche tout de même un recul des primo-accédants. Certains semblent bénéficier d’une bonne condition financière, mais d’autres par contre semblent avoir atteint leurs limites. La détente affichée par le marché depuis ces 3 derniers mois semble d’ailleurs provenir de ce recul des primo-accédants. Nous savons particulièrement que les investisseurs aiment se lancer sur les petites surfaces (petites maisons, 2 pièces, studios), car elles se vendent plus rapidement, et ce à des prix plutôt élevés. Seulement, même s’ils continuent à être présents, ils mettent tout de même une bonne pression sur ce segment de marché. Quant aux achats de confort, les secundo-accédants se positionnent de nouveau pour changer d’habitation pour un garage ou bien pour une pièce en plus, c’est pourquoi, les prix de leurs biens sont plutôt élevés à la vente.

L’immobilier ancien : 2018, la nouvelle année record

Certes, le marché ne semble pas afficher un grand atterrissage, mais 2018 est un nouveau tournant qui s’affiche bien pour l’immobilier ancien. Une année fructueuse qui s’annonce même comme un grand cru, car si le rythme est bien cadencé, la hausse des prix pourrait se modérer en 2019. En 2018, les taux d’intérêts repartent sur une bonne échelle et si tout semble avancer dans la bonne voie, l’immobilier ancien portera le dynamisme du marché de l’immobilier. Toutefois, le prélèvement à la source et les éventuels impacts laissés sur la façon d’emprunter des Français restent encore une interrogation importante. Pour que le dynamisme du marché de l’immobilier ancien puisse enregistrer une belle hausse avantageuse, il faudrait que la croissance du pays soit moins importante que prévue.

XOXO

Article similaire